Se former à la parentalité positive

Lorsque vous avez un enfant en colère, suivant la parentalité positive, il vaut mieux essayer de dialoguer plutôt que de l'envoyer se calmer dans sa chambre. Comme vous le lirez sur http://www.parentalite-positive.net, en agissant de la sorte, vous ne réussirez qu'à envenimer les choses.

En décidant de dialoguer au plus vite, vous pourriez connaître les raisons du mal-être de votre enfant et en trouver l'origine. Il faut savoir que vous n'arriverez jamais à rétablir votre autorité parentale par la force. Forcément, vous créerez des conflits.

Les bases de la parentalité positive

Dans la parentalité positive, il faut encourager les enfants dans leurs démarches même si parfois elles pourraient se révéler infructueuses. Par exemple, votre enfant décide de se verser un verre d'eau mais malheureusement il en renverse à côté. L'idée sera de le féliciter pour sa tentative et vous l'accompagnerez jusqu'à ce qu'il y arrive seul. Vous passerez sous silence le fait que vous ayez dû essuyer la table. Ainsi il prendra confiance en lui et n'aura pas peur de recommencer une autre fois.